Archives

    L’humanité célèbre le 12 février de chaque année la journée internationale des enfants soldats, en Ituri cette journée n’est pas passée sous silence.

    Une séance de réflexion a été organisée par l’ONG AJEDEC qui a donné un espace aux structures des enfants de l’Ituri pour adresser un message de plaidoyer au gouvernement congolais en présence des autorités politico-administratives de la province par rapport à la présence continue des enfants au sein des groupes armés, citant notamment les Mai-mai Simba à Mambasa et la FRPI au sud-Irumu.

    « Les enfants continuent à être utilisés par les adultes dans les conflits pour dire que le phénomène “ Kadogo ” n’a pas encore dis son dernier mot. En Ituri les territoire de Mambasa et d’Irumu sont ceux où les groupes armés continuent d’utiliser les enfants dans les conflits armés et cela est un crime contre l’humanité. Nous prions d’épargner les enfants des effets de la guerre par ce qu’il s’agit de notre droit fondamental. Nous faisons une interpelation au gouvernement central et provincial, à la communauté internationale et aux services de sécurité pour que cette date du 12 février 2019 soit celle de concrétisation du mot d’ordre lancé l’année passée: zéro enfant dans les groupes armés car notre place est à l’école et dans la communauté » a déclaré Blessing Butaye, jeune reporter, lors d’un échange avec buniaactualite.com

    Le Gouverneur intérimaire de l’Ituri, Pacifique Keta qui a pris acte de ce message, a promis l’angagement du gouvernement congolais de soutenir le processus d’éradication des groupes armés.

    En Ituri cette journée a été commémorée sous le thème « l’Ituri s’engage et dit non au recrutement et utilisation des enfants dans les groupes armés ».

    La Rédaction

    Leave A Reply