Archives

    Après la condamnation ce samedi 20 juin 2020 à 20 ans de travaux forcés de l’ancien président de l’Assemblée nationale congolaise et directeur de cabinet révoqué du Président Félix Tshisekedi, les réactions à Bunia où le procès a été largement suivi n’ont pas attendues.

    Pour l’Union pour la nation congolaise, UNC, parti cher à Vital Kamerhe, les poursuites judiciaires contre son président national relèvent d’une « machination » ayant pour unique but de l’anéantir politiquement.

    « La décision du tribunal ne nous surprend pas, on savait déjà qui sont derrière le dossier, il y a une main noire » a dit Pacifique Bisimwa son communicateur en Ituri dans des propos recueillis par buniaactualite.com

    A l’UDPS cependant, on salue l’avènement d’un État de droit en RDC.

    « Dans le projet de société de l’UDPS, on a promis à la population congolaise l’Etat de droit qui a toujours été notre combat » estime Guillain Akotako son chargé de communication.

    Après la sentence du Tribunal de grande instance de Kinshasa Matete, les avocats de Vital Kamerhe, mécontents de la décision du juge, ont décidé d’interjeter appel.

    La Rédaction

    Leave A Reply