Archives

    Le dialogue de la paix ne peut s’ouvrir que si l’on est prêt à s’écouter, puis à s’entendre. Guidés par une cause commune, des habitants de Gokalu, Arr’Dji se donnent rendez-vous à Jitso. Là, le chef de chefferie de Walendu Djatsi, entité du territoire de Djugu, anime un meeting populaire « de la paix ».

    À Jitso, une entité du groupement Fataki, un camion d’un contractant de PAM a été récemment pillé notamment par des habitants et incendié par des miliciens. Une occasion pour l’autorité locale d’inviter les siens pour une sensibilisation.

    Dimanche 7 janvier 2024, plusieurs couches ont été conviées à ce meeting. La cohabitation pacifique, l’unité, la cessation de toutes violences, le respect des autorités légalement établies, la libre circulation des usagers et la collaboration avec les services des services sont autant des points évoqués.

    Nous attirons l’attention de toutes les couches à privilégier la paix, rien que la paix, à se respecter. C’est le seul moyen pour nous permettre la stabilité dans nos milieux respectifs ”, a déclaré à buniaactualite.cd Justin Gudza Kiza, chef du secteur de Walendu Djatsi.

    Les régiments Pimbo et Djugu des forces armées de la RDC (FARDC) ont été aussi représentés à ce meeting populaire, renseigne notre source.

    Djugu est l’un des territoires les plus endeuillés par les conflits armés. CODECO et Zaïre ( groupes armés locaux ) y opèrent généralement.

    Verite Johnson

    Leave A Reply