Djugu : Luboya invité à faciliter la libération d’une dizaine de civils kidnappés depuis 5 jours sur l’axe Bambu-Kobu

Lieutenant-général Luboya N'Kashama Johnny, Gouverneur Militaire de l'Ituri

La section provinciale de l’Ituri de l’Association des Chauffeurs du Congo (ACCO) invite le gouverneur miliaire de la province de faciliter la libération d’une dizaine de civils pris en otage depuis près de 5 jours par des éléments de la milice de la CODECO sur l’axe Bambu-Kobu, en territoire de Djugu.

Un plaidoyer lancé le mardi 27 decembre 2022 par le porte-parole de l’ACCO dans cette province sous état de siège. Dans sa communication, Monsieur Jean-Paul Lodha Lossa a présenté ses « regrets » par rapport à cette situation d’insécurité qui affecte aussi des chauffeurs des véhicules qui ne sont que, selon lui, entrain d’exercer « pacifiquement » leur travail.

Nous sommes vraiment dans les regrets. 4 de nos chauffeurs et 13 passagers sont toujours kidnappés. Il y a aussi 2 voitures et 2 4WD. De Bambu, des miliciens CODECO se sont retirés avec eux vers Petsi. Ils sont là depuis le 23 décembre, nous n’avons aucune information sur leur état actuel ”, a-t-il expliqué.

Pour cette structure, l’urgence s’impose pour l’intervention du lieutenant-général Luboya N’Kashama Johnny en vue d’obtenir leur liberté sans condition et urgemment.

Nous demandons au gouverneur de province de faciliter la libération de ces otages dans un bref délai, que les miliciens puissent libérer nos membres ”, a-t-il plaidé, signifiant qu’une correspondance officielle venait d’être adressée dans ce sens à l’autorité provinciale.

Le 23 décembre 2022, 4 chauffeurs et 13 de leurs passagers ont été kidnappés dans la région de Bambu, entre Nizi et Kobu. Depuis lors, l’on ignore complétement leur destination exacte et s’ils sont encore en vie ou pas. La milice de la CODECO n’a pas encore jusque-là avancé les raisons de cette prise d’otage, ni ses revendications pour leur libération.

Pourtant, le 14 décembre 2022, le gouverneur militaire de la province de l’Ituri, dans sa mission d’itinérance qui lui avait conduit jusqu’à Djugu, précisément dans la région de Bambu-Kobu, avait insisté sur la nécessité de « la cessation totale des hostilités » pour privilégier la « paix et la cohabitation pacifique ».

Je ne vais pas encore des désordres ”, avait prévenu le patron de l’Etat de siège en Ituri lors de son adresse devant la population locale dans un meeting populaire. Un message qui ne « semble » pas avoir touché le cœur de certains éléments de la milice CODECO qui sont toujours en activité dans cette partie de la province.

Lire aussi : Ituri : En itinérance à Irumu et Djugu, Luboya prêche la paix et la cohabitation pacifique

David Ramazani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!