Archives

    La société civile de la chefferie de Bahema Nord annonce ce dimanche 16 juin, qu’environ 140 nouveaux corps sans vie ont été découverts la veille, dans la localité de Tché dans le groupement Losandrema en territoire de Djugu (Ituri). Ces corps s’ajoutent aux 21 autres découverts le même samedi 15 juin dans les localités de Pawi, Tshinji et Zendro dans le groupement Dhendro. Ce qui fait un total de 161 corps.

    Ces dépouilles ont été découvertes par la population locale dans la brousse après l’attaque des hommes armés de fusils et armes blanches dans la nuit de mardi à mercredi 12 juin dernier.

    Selon le président de la société civile de Bahema Nord, Charité Banza Bavi, c’est l’armée qui facilite les découvertes des corps. Toutefois, il indique que ce chiffre est provisoire, plusieurs personnes étant encore portées disparues.

    Il redoute que cette situation soit à la base des maladies dans ce milieu vu que certains corps sont déjà en état de décomposition.

    D’autres sources dont la communauté Lendu se réserve de confirmer cette nouvelle découverte.

    Son porte-parole, Jean-Marie Ndjaza, parle cependant d’une situation très inquiétante, si ce nouveau décompte s’avérait être vrai.

    Seize corps ont été découverts jeudi 13 juin au village de Roulé dans le groupement Sumbuso de la chefferie de Bahema Nord dans le territoire de Djugu et onze autres le même jour au village Tché du groupement Losandrema. Ce qui fait un décompte macabre de vingt-sept morts.

    L’attaque des hommes armés d’armes blanches, survenue mardi 11 juin au village Tche peuplé de l’ethnie Hema, a fait 38 morts, selon la société civile du territoire de Djugu.

    Radio okapi/ via buniaactualite.com

    Leave A Reply