Archives

    Incidents survenus dimanche 21 janvier 2024, juste après le coup de sifflet final du match de la deuxième journée du groupe F entre le Maroc et la RDC, continue de faire débat. La CAF a annoncé avoir ouvert une enquête.

    Quarante-huit heures après ces incidents, la Confédération Africaine de Football, CAF a annoncé, dans un communiqué, ce mardi 23 janvier, avoir ouvert une enquête contre la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) ainsi que la Fédération Royale Marocaine de Football (FEMF). L’enquête devra notamment déterminer ce que les deux principaux protagonistes, Chancel Mbemba, le capitaine des Léopards de la RDC et Walid Regragui sélectionneur du Maroc, se sont dits.

    Les deux équipes du groupe F, qui se sont quittées sur un match nul (1-1), ont été au centre de cette polémique. Tout a commencé après l’échange entre Chancel Mbemba et le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Walid Regragui. La tension est montée plus haut, avant qu’une bagarre générale entre les deux camps n’éclate sur le terrain puis dans le couloir menant aux vestiaires. Du côté congolais, l’on parle des propos racistes contre le capitaine des Léopards notamment sur ses réseaux sociaux.

    La CAF ne fera aucun commentaire sur cette affaire avant la fin de l’enquête, a indiqué l’instance dans son communiqué.

    Van Olivier

    Leave A Reply