Archives

    En l’espace de seulement une semaine, les Associations des taximen moto de Bunia dénoncent la mort de 3

    des taximans moto à l’entrée de l’hopital general
    Photo©Luc Malembe
    de leurs membres dont deux tués par balles et un autre fauché par un véhicule sur la route kasenyi.

    Ce dimanche, le boulevard de libération de Bunia a été pris d’assaut par un groupe de ces conducteurs de moto au moment où ils ramenaient le corps de l’un de leur décédé de ses blessures à l’hôpital de Nyakunde, après avoir reçu des coups de balles Samedi près du Pont Mblogu, sur le tronçon Bunia-Kasenyi, par des assaillants non identifiés.

    « Nous avions accepté de déposer les armes et de retourner à la vie civile après la guerre interethnique, nous vivons aujourd’hui grâce à ce travail de taxi moto. Si les autorités ne sont pas capables de nous sécuriser, nous serons obligés de le faire nous-mêmes » a prévenu un ancien milicien converti en conducteur de moto.

    Le maire de la ville de Bunia qui a conduit ce corps sans vie à la morgue de l’hôpital général de référence dit comprendre les revendications de ces taximen et a promu intervenir pour l’inhumation du taximen décédé.
    « Nous allons assurer, en collaboration avec la famille éprouvée, l’enterrement digne de ce taximen et nous allons plaider pour le renforcement de la sécurité sur cette route » a indiqué Ferdinand Fimbo Lebilie.

    De leurs côté, les membres des Associations des taximen que buniaactualite.com a pu rencontrer vont jusqu’à proposer la tenue des patrouilles motorisées sur cet axe, comme cela se fait au Nord Kivu dans le parc des Virunga.
    « Nous payons beaucoup de taxes à l’Etat, pourquoi ils ne peuvent pas assurer notre sécurité? Nous allons rencontrer les autorités pour demander que les militaires puissent effectuer des patrouilles motorisées jour et nuit sur cette route » a déclaré un des responsables d’une Association des conducteurs de moto.

    Longue de près de 60 Km, le tronçon Bunia-Kasenyi est l’un des plus insécurisés de la province, suite à l’activisme des miliciens de la FRPI qui tuent, pillent, kidnappent ou blessent les passagers qui ont le malheur de tomber entre leurs mains, ceci malgré la forte présence de l’armée dans la région.
    Pourtant, l’importance économique de ce tronçon n’est plus à démontrer. En effet, c’est par ici que transitent tous les produits de pêche du lac Albert ainsi que des produits manufacturés importés de l’Ouganda pour être acheminés vers les grands centre de consommation, dont Bunia, Mongwalu, Kisangani et Beni.

    La Rédaction

    Leave A Reply