Archives

    La pénurie alimentaire à la prison centrale de Bunia se pose toujours. Pour tenter d’inverser la tendance, le ministre provincial des Droits Humains vient de lancer un projet de champs, destinés aux pensionnaires.

    Octroyé par les forces armées de la RDC dans leur concession de Tsere, cet espace servira à résoudre graduellement, tant soit peu, la crise nutritionnelle de cette population carcérale.

    « Toutes les dispositions pratiques sont prises pour que tout aille normalement afin que d’ici 2 à 3 mois, les pensionnaires aient de la nourriture. Les travaux vont commencer au début de la semaine qui s’annonce », a expliqué Espérance Musafiri, à buniacactualite.com.

    Déjà, la Monusco, l’ONG Ajedec et d’autres partenaires du secteur de la justice et droits humains, promettent leur appui.

    Madame Musafiri, en visite ce week-end de cet espace, promet son engagement et celui du gouvernement provincial pour l’aboutissement réel de l’initiative.

    La prison centrale de Bunia connaît, depuis le début de cette année, une crise alimentaire sans précédent.

    Plus de 1300 personnes traversent des conditions nutritionnelles alarmantes, faute de nourriture.

    Les subventions du gouvernement central n’arrivent quasiment plus. Il y a quelques semaines, l’on avait même déploré des cas de décès suite à une demauvaise prise en charge alimentaire.

    Reste à savoir si cette initiative apportera réellement de changement.

    David Ramazani

    Leave A Reply