Archives

    Vue aérienne du camp de l’hôpital général de Bunia qui abrite les déplacés en provenance de Djugu
    Image d’illustration
    Photo/ Luc Malembe
    Hébergés dans deux sites à Bunia, les déplacés des atrocités de Djugu n’ont pas fait leurs choix aux élections de ce dimanche 30 décembre, certains d’entre eux affirment qu’ils étaient déjà prêts de voter mais la CENI ne les a pas autorisé.

    « Nous avons nos cartes d’électeurs bien sûr certains en ont perdu mais on nous a refusé de voter à Bunia, on n’avait pas non plus le moyen de se rendre à DJugu pour voter. Nous avons adressé plusieurs recommandations aux autorités de la Province voir même nos élus de DJugu mais aucune suite favorable, on se sent déprimé » a déclaré Kpagbo Mateso, un des membres du comité des déplacés sur buniaactualité.com

    Ces pas déplacés estimés à plus au moins 20 mille personnes avaient fuit leurs milieux pour Bunia à la suite des atrocités communautaires survenues dans leurs villages entre décembre 2017 et avril 2018.

    Le gouvernement congolais avait amorcé le processus de leur retour volontaire mais la première phase s’est révélée un échec suite aux conditions sécuritaires jamais améliorées dans la région.

    La Rédaction

    Leave A Reply