Archives

    Le territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu, situé à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), plongé dans l’insécurité ces dernières années, fait face à une nouvelle série de tueries à grande échelle des civils. L’activisme des ADF refait surface avec d’importants dégâts humains et matériels.

    En l’espace de seulement 6 jours, soit du 08 au 14 mars 2023, au moins 84 civils sont morts, tués par ces terroristes. Ce mercredi 15 mars, la rédaction de buniaactualite.cd s’est basée sur une compilation des données présentées par des sources concordantes dans la zone, des chiffres qui demeurent encore provisoires.

    Les 3 dernières attaques ont été déplorées entre le samedi 12 au mardi 14 mars 2023. D’abord dans la nuit du samedi au dimanche, trois civils ont été tués à Mabulengwa, dans le groupement de Baswagha-Madiwe, en secteur de Beni-Mbau. Le lundi 13 mars à Kininga, entité du groupement de Buliki, en secteur de Ruwenzori, au moins 17 personnes ont été massacrées.

    A cela s’ajoute 7 autres civils qui ont perdu la vie à Mabuku, dans le groupement de Malio dans la chefferie de Bashu, le mardi 14 mars. Dans toutes les 3 attaques des ADF, des dégâts matériels ont également été documentés. Le bilan humain fait état de 27 morts.

    Ce bilan s’ajoute à un autre : 57 civils massacrés entre le mercredi 08 au dimanche 12 mars 2023. Les villages Mukondi et Mausa dans le secteur de Ruwenzori ont été ciblés, avant celui de Kirindera dans la chefferie de Bashu.

    Des sources locales soulignent que depuis le carnage de Mukondi et Mausa jusqu’à l’attaque de Mabuku, de nombreuses personnes sont portées disparues. Ce qui pourrait alourdir le bilan de 84 civils tués.

    Cette situation de l’insécurité persistante se passe au Nord-Kivu, province de l’Est du pays placée sous état de siège depuis mai 2021, comme celle de l’Ituri. Les efforts de la coalition FARDC-UPDC ne parviennent pas à stopper « totalement » ces « Allied Démocratic Forces » (ADF), Forces démocratiques et alliées.

    David Ramazani

    Leave A Reply