Archives

    Une ONG de défense des droits de l’homme dénommée Justice Plus, basée à Bunia, a saisi le bureau du procureur de la cour pénale internationale, CPI, pour lui demander d’enquêter sur les graves atrocités commises actuellement en territoire de Djugu en Ituri, déplorant le fait que les juridictions locales et nationales ont montré leurs limites dans ce dossier.

    Pour preuve, il évoque le procès engagé depuis l’année dernière contre au total 70 détenus, présentés par les services de sécurité comme des présumés assaillants ayant opéré dans cette région, mais dont l’issu n’a jamais été connu jusqu’à ce jour.

    « Justice Plus a demandé au bureau du procureur de la cour pénale internationale de suivre de près la situation qui prévaut en Ituri, de mener des enquêtes approfondies afin de poursuivre les auteurs intellectuels des massacres » a dit Bienvenue Ukec, chargé des programmes de cette organisation, devant la presse de Bunia ce mercredi 13 juin 2019, ses propos ont été recueillis par buniaactualite.com

    La veille, c’était le tour du parti politique Envol, fédération de Bunia, de dénoncer un crime de guerre à l’encontre des assaillants de Djugu, cités comme auteurs de la destruction d’une conduite d’eau potable qui va du village Ngongo vers la ville, privant ainsi des quartiers entiers de cette denrée essentielle à la vie.

    Depuis lundi 11 mars dernier, une série de violences à base communautaire, ont éclaté dans plusieurs localités de Djugu, faisant un bilan lourd, 60 morts en seulement deux jours selon l’assemblée provinciale de l’Ituri.

    La Rédaction

    Leave A Reply