Archives

     

    Depuis le début de l’année 2024, les rebelles ADF se sont activés dans leurs missions d’endeuiller la population dans la région de Beni. En seulement 4 jours, d’après les sources de la Société civile forces vives, plus de 20 personnes ont été tuées.

    Cette situation a amené une psychose dans la population vivant dans les quartiers environnants de cette commune. Cependant, le bourgmestre de cette entité appelle les autorités militaires à intensifier les actions pour mettre définitivement fin à l’aventure de ces terroristes.

    D’après Kitenge Alberique, pasteur de l’église des Frères en Christ à Mabasele à Oïcha, les ADF ont surpris les fidèles dans l’église en train de prier. Ils les ont amenés à environ un kilomètre de l’église où les corps ont été retrouvés.

    La résilience tourne de plus en plus au désespoir.

    Le pasteur désespéré ne sait plus que faire après la prière pour que les choses reviennent à la normale. Il affirme que la population a tout fait pour que la paix revienne, mais sans succès.

    « Les autorités doivent ramener la paix et mettre fin aux massacres de populations dans notre région. Nous avons prié, plaidé, pleuré… mais sans succès. Nous sommes désespérés et ne savons plus quoi faire », a-t-il tristement regretté.

    Un autre pasteur de cette église attaquée et sa femme ainsi que plusieurs autres personnes sont portées disparues et restent sans nouvelle. Le deuil est loin d’être terminé.

    Samuel Isenge

    Leave A Reply