Archives

    Ce nouveau numéro de la revue de presse Iturienne reste dominé par cette série d’arrestations d’un réseau de “ ravitailleurs ” de la milice CODECO en munitions. Cette bande est composée, écrit congorassure.cd, d’une femme et ses deux autres complices. 5 militaires FARDC dont 3 officiers impliqués dans ce dossier avec deux taximans moto, figurent aussi sur la liste. Présentés au gouverneur militaire, le 29 mars 2022, ils ont par la suite été mis à la disposition de la justice.

    Abordant le même sujet, 7sur7.cd qui a fait parler le porte-parole militaire en Ituri, a indiqué que 3 autres officiers et un soldat de rang d’une même unité impliqués également dans la vente d’armes et munitions aux groupes armés, sont en fuite et les recherches sont en cours pour tenter de les retrouver. Selon le même média, le lieutenant-général Luboya N’Kashama Johnny a félicité les services de sécurité et de défense pour ce joli coup de filet.

    La présence de la police militaire a sensiblement réduit la divagation des militaires et les cas des vols à Komanda , titre rtr-beni.net. D’après ce média, les habitants de cette région sont “ satisfaits ” de la prouesse de cette unité de l’armée. « La divagation des militaires causait plusieurs tord à cette population du territoire d’Irumu mais aussi les malfrats de cité ont du mal à exercer leur forfait ”, renseigne le même média, qui a recueilli des témoignages des habitants de cette agglomération du territoire d’Irumu.

    En territoire de Mambasa pendant ce temps, un corps en état de décomposition a été découvert dans une rivière dans la chefferie de Babila Babombi indique actu7.cd. Ses sources précisent qu’il s’agit d’une des victimes de la récente incursion des rebelles ADF dans cette région.

    Au chef-lieu de la province de l’Ituri Bunia, plus de 800 filles ont été sensibilisées par l’ONG Afia Mama dans le cadre de la clôture du mois de la femme, rapporte lavoixdelituri.net. Trois thèmes ont y été développés notamment l’égalité des sexes, l’autonomie des jeunes filles dans une zone d’insécurité et l’implication des filles pour la restauration de la paix en ituri.

    Aruinformation.com est revenu sur un accident transfrontalier RDC-Ouganda. Cet accident mortel a provoqué la mort de deux civils dont un sujet ougandais à la frontière de Zaki, en territoire d’Aru. D’après les confrères, un sujet congolais au bord d’un triporteur a tamponné un ougandais à la frontière congolo-ougandaise qui est mort sur le champ. Et en représailles, la population locale a lynché ledit conducteur, avant l’intervention de la police Ougandaise.

    Toujours dans la région, trois écoles sinistrées de Pabiri et Ayiko-anyu ont été assistées par le député national Banio Debho. Cette assistance a été composée d’une importante somme d’argent, de plusieurs cartons des cahiers, des boîtes des stylos, craie mais aussi un équipement en livres pour les enseignants révèle aruinformation.com.
    Ces écoles ont été victimes d’un conflit communautaire entre deux villages de la chefferie de Zaki en territoire d’Aru où des maisons ont été incendiées et des biens détruits ou volés.

    Marcus Jean Loika

    Leave A Reply