Archives

    Dans son discours annuel sur l’état de la nation prononcé devant le congrès le mardi 14 novembre 2023 à Kinshasa, le président Félix Tshisekedi a aussi survolé le point concernant la liberté de la presse dans son pays.

    Le chef de l’Etat a commencé par condamné toutes les atteintes à la liberté de la presse qui, selon lui, sont favorisés par l’insécurité. Il a par ailleurs souligné les efforts du gouvernement dans le cadre de changement de narratif. Ci-dessous quelques lignes de ce discours tel que retransmis sur la télévision nationale congolaise.

    “ En ce qui concerne la sécurité des journalistes œuvrant en République Démocratique du Congo, je voudrais d’abord déplorer et condamner tous les cas d’atteintes à l’exercice de la liberté de la presse perpétrés sur le territoire national ces dernières années, particulièrement dans la partie Est de notre pays à cause de la barbarie des ennemis de la paix. Ensuite, j’aimerais indiquer que le gouvernement fournit des efforts considérables depuis 5 ans, en associant les services de sécurité rattachés à la collaboration des organisations professionnelles, des journalistes professionnels et leurs assimilés ainsi que des médias pour garantir une meilleure sécurité aux professionnels des médias ”, a-t-il indiqué.

    “ J’en appelle à plus de responsabilité et de professionnalisme des journalistes qui ont un rôle crucial à jouer en ce moment particulier de l’histoire de notre pays, tant dans la couverture de la situation sécuritaire à l’Est de notre pays que dans celle de la campagne électorale et des prochaines élections ”, a insisté le président Tshisekedi.

    Il faut souligner que dans son dernier rapport, l’ONG Journaliste en Danger (JED) avait dressé un tableau sombre de la liberté de la presse sous le règne de l’actuel chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.

    Rédaction

    Leave A Reply