Archives

    Une session de plaidoyer en faveur des femmes de la ville de Beni a éte organisée par le Club RFI dans cette partie de la province du Nord Kivu.

    Une activité qui s’est déroulée dans la salle de conférence de l’espace Hosana Park, réunissant au total 30 participants dont des autorités administratives, des responsables des partis politiques et autres notables de la place.

    Ceci dans le cadre du projet Nasema Kwa Uhuru (du Swahili: je parle librement), qui vise la participation de la femme aux postes de prise de decision.

    Ruth Sabuni, cheffe de bureau Genre famille et enfants qui a facilité l’organisation de cette activité, a précisé que ce projet du club RFI vient renforcer la capacité de la femme sur le processus électoral et la vulgarisation de la loi électorale.

    A l’en croire, les hommes ont été appelés à accompagner la femme pendant cette période électorale ainsi que durant tout le processus de la vie, pour qu’elle accède aux postes de prise de decision.

    Des stratégies pour affronter ce défi ont été mises en place dans l’unanimité entre les participants ( hommes et femmes), afin de booster la promotion de la femme sur la gestion effective de la cité, à confié la même source interrogée par buniaactualite.cd

    “Premièrement, c’est la prise de conscience de la femme elle même, deuxièmement il y a l’engagement effectif que la femme qui veut entreprendre par rapport à la politique et troisièmement, il faut qu’il y ait l’accompagnement effectif des partenaires qui sont les hommes, parceque la compréhension du genre n’est pas qu’on est dans une guerre, mais une collaboration entre hommes et femmes ” a expliqué M. Sabuni.

    De son coté, le point focal du Club RFI à Beni a martelé sur l’importance de l’intégration de la femme dans les instances décisionnelles. Elle n’est pas seulement une mère, une épouse, une sœur ou une monitrice de l’école de dimanche ou école maternelle, mais son intégration dans les partis politiques transformerait certaines choses si du moins elle est acceptée par ses pairs hommes, tout en franchissant les limites de la peur.

    Signalons que ce projet qui béneficie de l’appui de la République féderale d’Allemagne via son ambassade en RDC, a une durée de 5 mois et cible principalement les journalistes et techniciens des médias, les partis politiques ainsi que les femmes leaders et autres acteurs de la société civile.

    Samuel Isenge

    Leave A Reply