Archives

    Une nouvelle attaque rebelle a fait au moins 9 morts dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Elle remonte dans la nuit du jeudi au vendredi 24 novembre, et a ciblé deux entités du groupement Batangi-Mbau, du secteur de Beni-Mbau.

    Outre les civils tués, d’autres personnes sont toujours portées disparues et les recherches sont en cours pour retrouver d’autres corps ou des otages. Les premières informations recueillies dans la région par buniaactualite.cd pointent du doigt accusateur les rebelles ADF.

    Mais ce bilan provisoire risque de s’alourdir car les fouilles se poursuivent. Consécutivement à cette attaque meurtrière, la présence des Forces Armées de la RDC a été renforcée dans la zone pour rassurer davantage la population sur leur sécurité.

    Nos sources notent un calme précaire depuis le déploiement des militaires des FARDC. A la suite de cette attaque, il faut noter cependant le déplacement de la population de ces entités vers des zones supposées sécurisées.

    Malgré les efforts de la collation FARDC-UPDF en Ituri et au Nord-Kivu, le phénomène ADF peine à disparaître totalement dans ces deux provinces de la RDF placées sous état de siège depuis plus de deux ans.

    Rédaction

    Leave A Reply