Archives

    L’Observatoire Volcanologique de Goma OVG fait le point sur l’activité sismique volcanique durant la semaine écoulée, caractérisée par l’enregistrement des seismes longue période localisés dans le camp de deux volcans et plus concentrée dans la fracture les reliant.

    En effet, dans un bulletin hebdomadaire rendu public ce lundi 17 octobre 2022, l’OVG affirme avoir répertorié seize (16) séismes tectoniques non ressentis, localisés autour et dans le lac Kivu.

    À ceux non ressentis se joint le séisme tectonique de magnitude 4, ressenti de la nuit du 15 au 16 octobre aux environs de 1 heure 38 minutes, localisé à Walikale.

    Pour ce service de l’État, le fait que les séismes aient atteint jusqu’à 26 kilomètres de profondeur, ramène l’idée de l’alimentation d’un réservoir en profondeur.

    Les données géothermiques relèvent quant à elles, une stabilité de la température sur tous les sites prélevés, sauf à celui du cinquantenaire où l’OVG a noté une légère augmentation de température. Les données extensométriques expriment une légère dilatation de la fracture sur tous les sites.

    La concentration du dioxyde de carbone (CO2) reste toujours élevée, comme la semaine précédente, dans les fractures à Bugarura et Munigi alors que le dioxyde du soufre (SO2) demeure faible dans le panache du volcan Nyiragongo et atteint rarement mille (1000) tonnes par jour.

    Pendant ce temps, le niveau d’alerte reste toujours le “Jaune” qui implique une certaine vigilance de la part des populations.

    Les deux volcans (Nyiragongo et Nyamulagira) demeurent actifs malgré la stabilité observée dans la situation du mouvement du magma dans le cratère.

    Guerschom Abasi depuis Goma

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!