Archives

    Des notables de Bwito redoutent une probable manipulation des résultats des enquêtes menées par un groupe d’experts escortés par les rebelles du M23 sur les récents massacres de Kishishe, dans le groupement de Bwito en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

    Selon ces notables, ces enquêtes ont été menées dans le seul but de contredire les résultats des enquêtes préliminaires récemment réalisées par les experts de la mission onusienne autour du carnage des populations du village de Kishishe.

    Pour ceux-ci, les procédures ont été complètement biaisées par ces enquêteurs escortés par des terroristes du M23. Ils révèlent que ces rebelles étaient munis d’armes pour, à les en croire, “ les intimider pour qu’ils donnent des informations qui sont contradictoires avec les résultats des enquêtes préliminaires qui ont été faites par la MONUSCO ”.

    Ces notables se dressent alors contre de probables résultats qui pourront sortir de ces enquêtes. Ils n’avalent pas l’idée que ces rebelles, considérés comme auteurs de ces actes, soient les mêmes qui puissent enquêter et donner des résultats de leur crime.

    Nous, nous contestons tout ce qui peut sortir de ces enquêtes et nous demandons aux USA, à l’Union européenne, à East african community, à la SADC, à l’Union africaine de ne pas prendre ces résultats en considération parce que vous ne pouvez pas être les tueurs et être aussi l’enquêteur ”, renchérissent-ils.

    Ceux-ci appellent alors le Gouvernement Congolais à accélérer les processus afin de faire partir le M23 des territoires qu’ils occupent actuellement pour permettre aux enquêteurs de travailler dans la quiétude.

    Guerschom Abasi depuis Goma

    Leave A Reply