Archives

    Des coups de feu ont été à la base d’une panique ce samedi 30 mars 2024 au centre de Mayuano, situé à 35 km au sud de Mambasa, dans le territoire portant le même nom, en province de l’Ituri.

    Selon Mugeni Yuma Imurani, coordonnateur de la société civile Forces Vives de Mambasa, cela était consécutif aux crépitements de balles entendus dans cette entité du groupement Bapwele en chefferie de Babila Bakwanza. L’auteur serait un élément des forces de défense. Par ailleurs, ajoute la même source, il y a également eu des cas d’alertes de la population sur une probable présence de hors la loi dans un village se trouvant à une heure de marche à l’est de Mayuano.

    « À Mayuano, il y a eu une double panique ce samedi matin : d’abord le crépitement de quelques coups de balles par un militaire incontrôlé, mais aussi d’autres choses : les rumeurs sur la présence des hommes armés vers les villages situés à Mayuano ont plongé la population dans la panique », a-t-il dit.

    Face à cette panique, les autorités locales ont affirmé que tout est redevenu au calme et que la population est appelée à garder son apaisement ; « les services de sécurité sont en alerte maximale ».

    La société civile demande cependant aux autorités militaires de la 31e brigade de défense principale de mener les opérations de ratissage dans les environs afin d’épargner la population du danger.

    Il y a quelques années, ces entités ont fait face aux multiples incursions des présumés combattants des forces démocratiques et alliés d’ADF.

    Yves Romaric Baraka

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!