Archives

    Des travailleurs chinois et congolais sur une avenue de Kinshasa.
    Image d’illustration
    Radio Okapi/Ph. John Bompengo
    Neuf expatriés chinois ont été arrêtés le samedi 7 avril 2018 dans les carrières minières de TALISA-LOKELE et de PK 9 de NIA-NIA dans le territoire de Mambasa situé à plus de 200km au sud-ouest de Bunia en province de l’Ituri.
    Ils sont accusés d’exploitation frauduleuse des minerais dans ce territoire depuis 2011. Ces sujets chinois ont été transférés le dimanche à Bunia sous escorte des forces de l’ordre.

    “J’ai attrapé 9 chinois qui exploitent ici en toute illégalité. Ils ne déclarent jamais leur production, on ne sait même pas ce qu’ils font. J’étais obligé de les arrêter et de les amener à Bunia pour examiner leur situation” a dit Deogratias Ombalia, ministre provincial des mines devant la presse locale.

    Selon lui, ces expatriés chinois qui exploitent de manière semi industrielle sur la rivière Ituri et d’autres cours d’eau de la province, détruisent de manière inquiétante l’environnement.
    “Il y a une destruction massive de l’environnement sans qu’il y ait réparation” a-t-il regretté.

    Bonne nouvelle selon la société civile qui salut cette arrestation et exige que justice soit faite.

    “Nous saluons les efforts du ministre provincial de l’intérieur visant à mettre de l’ordre dans ce secteur. Quand des exploitants expatriés viennent, ils doivent se mettre en ordre avec l’administration minière de notre pays. Nous n’acceptons pas que des gens viennent exploiter nos minerais dans l’illégalité. Il faut que la justice soit faite” a dit à buniaactualite.com Assani Maximilien, coordonnateur de cette structure en territoire de Mambasa, joint au téléphone.

    La Rédaction

    Leave A Reply