Archives

     

    Ce constant est fait après le passage de la délégation envoyée par le chef de l’État Félix Tshisekedi pour convaincre la millice CODECO active dans les territoires de Djugu et Mahagi, à déposer les armes et à engager un processus de paix.

    Selon Pitchou Iribi, communicateur de ladite délégation qui a été joint au téléphone par buniaactualite.com, le nœud du problème dans cette entité est communautaire.

    « Nous avons trouvé une situation presque ambiguë. Il y a une cellule dormante de CODECO vers Sonzoro, dirigée par un certain Delo et Tableur. Ces deux personnes tiennent la cellule de CODECO sur place, mais ils sont presque inactifs depuis un certain temps. La genèse du problème dans le Walendu Watsi est communautaire, nous avons trouvé de part et d’autre, toutes les communautés vivant sur place en majorité les Alur et les Lendu, le problème à la base est d’ordre foncier » a-t-il indiqué.

    A lui d’ajouter qu’au terme de leur entretien, les leaders de la milice ont signé un acte d’engagement individuel en faveur de la paix.

    « Nous avons signé un acte d’engagement individuel avec un certain Tchombe, celui là qui se présente comme conseiller des combattants du côté Lendu. Nous avons tout fait pour approcher des miliciens du côté Alur, personne ne s’est pointé, mais nous sommes en contact permanent avec le chef de chefferie de Walendu Watsi, qui continue des pourparlers avec sa population pour que les deux parties parviennent à mettre en place des conditions de choabitation pacifique » a t-il conclu.

    Il sied de noter qu’une accalmie précaire s’observe à Djugu et Mahagi depuis que la délégation des ex seigneurs de guerre a entamé des négociations avec la millice de CODECO.

    La Rédaction

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!