Archives

    Dès le départ, Louis Wathum est vu comme un magnat de l’industrie minière. À la première occasion, le nouveau ministre de l’Industrie ne se cache pas et affiche ouvertement son ambition de vouloir apporter « de grandes innovations » dans son secteur.

    Jeudi 13 juin 2024, Julien Paluku, ministre de l’Industrie, petites et moyennes entreprises fusionnées, a cédé son bâton de commandement à Louis Kabamba Watum. Le nouveau souffle est le seul fils Iturien nommé ministre dans le gouvernement Suminwa.

    « Je m’engage, après ma prise de fonction comme ministre de ces deux portefeuilles de l’État qui viennent d’être fusionnés, à apporter de grandes innovations en vue de la matérialisation des six engagements pris par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, lors de son investiture marquant son deuxième quinquennat », a déclaré Louis Watum Kabamba, relayé par l’ACP.

    Conscient des lourdes responsabilités qui l’attendent, Wathum a cependant un CV qui parle à son honneur. Originaire du village Jupurwinyo, groupement Palara, chefferie des War-Palara dans le territoire de Mahagi en Ituri, il va retrouver un terrain sur lequel il est habitué à jouer.

    Né en 1962 à Kinshasa, Louis Watum a occupé de nombreux postes, à commencer par être directeur des opérations à la mine d’or Yatela au Mali de 2001 à 2005.

    De 2006 à 2009, Louis Watum a travaillé sur le projet Moto Gold Mines, avant de diriger avec succès le développement et la mise en service du projet Kibali de Randgold.

    En décembre 2014, Louis Watum a rejoint Ivanhoe Mines en tant que directeur général des opérations de la société en RDC renseigne mines.cd.

    Avec cette entreprise minière canadienne, il a joué un rôle clé dans le développement des mines de cuivre de Kamoa et de zinc-cuivre-argent de Kipushi Corporation, où il occupe le poste de Président-directeur général depuis des années. Acquérant une expérience professionnelle précieuse dans le secteur minier, il est devenu en mars 2015 directeur général de Kamoa Cooper SA.

    Titulaire d’un master en sciences de l’université de Lubumbashi, Louis Watum devient ministre de l’Industrie et du Développement des PME en RDC, ce qui traduit la reconnaissance de son expertise et de son engagement envers le développement du pays.

    Dans son Mahagi natal, Louis Wathum Kabamba s’est illustré dans la réalisation de plusieurs œuvres, surtout d’intérêt communautaire, à travers la fondation portant son nom.

    Dans l’actif de cette fondation qui prône la santé, l’éducation et la création des richesses, on note la construction des sources d’eau potable dans plusieurs chefferies, l’appui de plusieurs coopératives agricoles, l’appui des initiatives locales, notamment la construction de la centrale hydroélectrique Mahagi Énergie, l’appui à l’épanouissement de la jeunesse, notamment de Tosepela Asbl, etc.

    Le regard de toute la province de l’Ituri, aussi riche potentiellement, est zoomé sur Wathum, le seul occupant un ministère. Un poste de prise de décisions qui manquait à l’Ituri depuis Belurette.

    Pour aspirer à sa relance économique, au développement, l’Ituri sait qu’il doit d’abord se rétablir, retrouver sa quiétude. Un problème sécuritaire dont Samy Adubango est porte-voix au ministère de la Défense où il est reconduit comme vice-ministre.

    Les Ituriens, récompensés aujourd’hui, attendent beaucoup du gouvernement Suminwa, surtout de son ministre et du vice-ministre. La priorité étant le rétablissement de l’autorité de l’État sur toute l’étendue de la province, mission confiée depuis mai 2021 au lieutenant général Luboya N’Kashama, à travers le régime spécial de l’État de siège.

    Verite Johnson

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!