Archives

    Plus de 20 ans après, la Sokimo redevient un opérateur minier
    La nouvelle usine de la Sokimo à Nizi ©Photo LG
    La société des mines d’or de Kilo-Moto, en sigle SOKIMO, annonce la conclusion d’un accord avec la compagnie minière Vector ressources pour former ensemble deux coentreprises sur les projets aurifères de Nizi en province de l’Ituri et de Kibali Sud dans le Haut-Uélé.

    Vector ressources, qui exécute déjà un projet similaire dans le Maniema, a annoncé qu’elle détiendrait plus de 60% de parts dans ces coentreprises, contre 40% pour la Sokimo.

    Les termes de cet accord prévoient que Vector devra effectuer des paiements initiaux de 350.000$ à Sokimo. Elle aura ensuite droit à 90 jours pour finaliser la due diligence juridique, technique et financière du projet, peut-on lire dans un communiqué que les deux parties ont rendu public et dont buniaactualite.com s’est procuré une copie.
    La conclusion d’un contrat définitif dépendra de la réussite de ces vérifications.

    Le projet Kibali Sud héberge à lui seul, selon les récentes estimations, des ressources minérales inférées de 28,1 millions de tonnes titrant 1,63g/tonne, alors que Nizi comprend plusieurs prospects aurifères, notamment celui d’oxyde aurifère de Baluma et la mine d’or historique de King Leopold, affirme le même document.

    Cette démarche intervient après celle du lancement presque bâclé d’une usine de production toujours à Nizi, avec Mazoka, une compagnie tanzanienne pour un investissement total de plus de 5 millions de dollars. A seulement deux mois de ce lancement, l’usine est à l’arrêt, les travaux auraient été suspendus pour évaluation, d’après nos sources.

    La Rédaction

    Leave A Reply