Archives

    La Force de défense nationale du Burundi (FDNB) s’insurge contre l’indifférence du commandement de la Force régionale de l’East african community face aux bavures commises par les terroristes du M23, soutenus par le Rwanda contre ses troupes déployées en République démocratique du Congo.

    Déjà le 21 octobre dernier, à en croire le communiqué de la FDNB de ce jeudi 09 novembre, ces supplétifs de l’armée rwandaise avaient bloqué la route au contingent burundais, qui devrait se rendre à Kitshanga et Mweso en territoire de Masisi, pour le ravitaillement de ses troupes. La même bavure est observée une semaine après.

    Le convoi du contingent burundais de la Force régionale de la Communauté Est africaine qui acheminait le ravitaillement en vivres à Kitshanga et Mweso s’est vu refuser le passage par le M23. Le même fait s’est reproduit le 30 octobre quand un convoi du même contingent qui se dirigeait vers les mêmes positions a été bloqué en cours de route par les mêmes éléments du M23”, lit-on dans ce document.

    Malheureusement, le commandement de la Force régionale joue aux abonnés absents. “ Le commandement de la Force régionale de la Communauté Est africaine a été saisi pour résoudre cette question mais n’a pas pu ramener à la raison le M23”, regrette le colonel Floribert Biyereke, porte-parole de la Force de défense nationale du Burundi.

    La FDNB fait savoir que cette situation ne peut perdurer. Le contingent burundais déployé dans le cadre de la Force régionale de la Communauté Est africaine est obligé de prendre des mesures qui s’imposent ”, menace le porte-parole.

    En attendant que d’autres mesures soient prises par la Force de défense nationale du Burundi, le porte-parole invite le commandement du contingent burundais au respect “scrupuleux” des ordres du commandement de la Force régionale de l’EAC.

    Pour rappel, le contingent burundais a quitté mercredi 09 novembre la cité stratégique de Kitshanga (Masisi), après avoir encaissé des bombes dans sa base, lesquelles ont occasionné des morts et des blessés.

    Guerschom M. depuis Goma

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!