Archives

    Le gouverneur Abdallah Pene Mbaka dans un échange avec la presse
    Bunia, le 5 novembre 2017
    Photo ©Luc Malembe
    Le gouverneur de province de l’Ituri, Abdallah Pene Mbaka s’est confié samedi à la presse pour mettre l’opinion “au parfum de ce qui se passe en territoire de Djugu” selon ses propres termes.
    « Nous sommes au sixième jour sans incident majeur entre communautés » a-t-il lancé, ajoutant qu’à ce jour il y a eu “zéro mort et zéro maison incendiée” causés par des assaillants.

    Pour le gouverneur, « il n’y a plus d’attaque entre communautés comme c’était le cas il y a quelques semaines ».
    Il a affirmé que les morts survenus dans les localités de Penyi et environs en secteur walendu tatsi, où les autorités locales ont rapporté 7 morts dont un soldat loyaliste, sont l’effet d’une attaque des assaillants contre les positions de l’armée
    « A Penyi, les assaillants ont attaqué l’armée et non les villages et il y a eu des capturés parmi eux et des blessés » a déclaré le gouverneur avant d’envisager déjà un retour prochain des déplacés dans leurs villages.

    “Notre souhait n’est pas de nous arrêter à 6jours, nous devons faire en sorte que cette paix soit définitive. Il y a des endroits déjà pacifiés où les deux communautés Hema et Lendu se côtoient. Les déplacés peuvent déjà rentrer” a-t-il indiqué, avant d’ajouter:
    « Nous allons remettre des tôles et des moyens aux écoles détruites pour que les cours reprennent ».

    La coordination de la société civile qui a vite réagi à ces propos les a qualifié de “mensongers” et a exigé que l’autorité provinciale les retire
    « Nous reconnaissons qu’il y a des avancées sur le front et nous encourageons les forces de l’ordre pour leurs efforts de ramener la paix à Djugu, mais en même temps nous voulons fustiger le fait que le gouverneur est un menteur. C’est une abomination de dire qu’il y a eu zéro mort alors que je vous confirme que cette semaine, il y a eu plus de 5 morts et plus d’une centaine de cases incendiées. Nous lui demandons de retirer ces propos » a dit Maître Jean Bosco Lalo, coordonnateur de cette structure en Ituri.

    Les relations entre le gouverneur et la société civile ont toujours été tendues depuis l’année dernière. La société civile avait initié une pétition pour demander le départ de M. Pene Mbaka, lui reprochant ce qu’elle a qualifié « d’incapacité à faire décoller la jeune province »

    La Rédaction

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!