Archives
    Jean Marie Ndjaza Linde, vice-président et porte-parole de la communauté Lendu
    Photo d’archives

    Le vice-président et porte-parole de l’association culturelle Lori regroupant les lendu des territoires de Djugu et d’ Irumu en Ituri, Jean Marie Ddjaza Linde affirme vivre en clandestinité par peur d’être tué ou enlevé suite à des menaces qui pèsent depuis un moment sur sa personne de la part des personnes non identifiées.

    Dans la nuit du 18 au 19 juillet dernier, un sujet Lundu confondu à ce leader communautaire a même été enlevé puis torturé avant d’être retrouvé relâché et abandonné dans la concession d’une usine située dans la périphérie-sud de Bunia.

    Ce rescapé a indiqué dans son témoignage recueilli par buniaactualite.com qu’un groupe d’hommes à bord d’une jeep non immatriculée s’était emparé de lui avant de lui bander les yeux au moyen d’une cagoule vers une destination inconnue . Il s’est retrouvé ligoté dans une chambre obscure où il a été sauvagement torturé.
    Il a échappé à la mort après que ses ravisseurs se soient rendu compte qu’il n’était pas en fait Jean Mari Ndjaza, la personne recherchée.

    Ancien journaliste, M. Ndjaza a été élu en fin d’année dernière vice président de sa communauté Lundu peu avant le début des violences communautaires ayant déchiré le territoire de Djugu pendant lesquelles il a été particulièrement actif dans la défense des intérêt de cette tribu

    La Rédaction

    Leave A Reply