Archives

    Le président de la communauté Lendu-Bindi vivant dans la commune rurale de Mongbwalu et ses environs en territoire de Djugu, Bruno Ngoba Zitono, appelle ce vendredi 17 mai 2024 à un dialogue entre les membres de la communauté Lendu-Djatsi et Nyali-Kilo.

    Ce notable de cette partie de l’Ituri se dit fortement inquiet de la recrudescence de l’insécurité qui exaspère la population des secteurs des Walendu-Djatsi et Banyali-Kilo. Celle-ci s’accompagne de meurtres, Kidnapping et représailles exécutés par des hommes armés dont Codeco et les autodéfense dit « Jamukula-batu ».

    « Avec l’événement qui s’est déroulé récemment dans les secteurs des Banyali-Kilo et Walendu-Djatsi, nous la communauté Lendu-Bindi vivant à Djugu, nous appelons les deux communautés à se retrouver autour d’une table afin de mettre fin aux malentendus qui se passent et que les Lendu et Nyali se côtoyent signe de la paix. Que les leaders de Codeco et “jamukula-batu” vers Banyali-Kilo reviennent sur la ligne en respectant l’engagement pris devant le VPM de la défense », a exhorté Bruno Ngoba Zitono.

    Pour y arriver, ce notable de la communauté Lendu-Bindi vivant en territoire de Djugu en Ituri appelle ainsi les chefs des villages, secteurs et groupements à bien jouer leur rôle dans la cohabitation pacifique des habitants.

    « Pensons à développer notre territoire en se désolidarisant des tireurs de ficelles qui ne veulent pas que cette insécurité se termine parce-qu’ils bénéficient de quelques choses. Est-ce qu’il y’a bénéfice lorsque nous nous entre-tuons, je crois non. Les décisions qui amènent à la tuerie ne sont pas bonnes. Parfois, se sont les chefs des secteurs, groupements et villages qui autorisent ce laissez-aller. Bien-sûr, ils n’ont pas d’armes mais sont des leaders qui peuvent dirent un mot que ses miliciens peuvent obéir », a dit Ngoba.

    Rappelons qu’il y a quelques semaines, des représentants des groupes armés, dont Codeco et les Autodéfense, s’étaient engagés à ne plus commettre des exactions contre les civils, les membres des communautés des uns et des autres en territoire de Djugu.

    Rédaction

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!