Ituri: un ancien cadre du parti UNC adhère officiellement à Ensemble de Moïse Katumbi

L’acteur politique et ancien cadre de l’Union pour la Nation Congolaise UNC, Liévin Binwegi Maditkwo a adhéré officiellement au parti Ensemble pour la République, cher à Moïse Katumbi.

Il explique sa décision par le fait qu’il a œuvré en solo pendant plus de deux ans comme politicien et que seul le travail en groupe a la plus grande chance d’avoir des résultats efficaces.

“ Il y a des motifs qui font que je puisse adhérer au camp politique de Moïse Katumbi, notamment sur le plan politique, Moïse Katumbi me convainc bien d’autant plus que c’est un politicien orthodoxe, visionnaire, qui a le souci du peuple, qui n’a pas la démagogie… Mais aussi sur le plan affectif c’est parce que Moise Katumbi est un ami particulier du chef de l’Etat actuel et du gouverneur Jean Bamanisa ” a-t-il expliqué, interrogé par buniaactualite.com

Il estime qu’il a toutes les raisons aujourd’hui pour rejoindre un camp qui peut amener le salut au peuple congolais en général et celui de l’Ituri en particulier.

Cet ancien président interfederal de l’UNC invite les partisans de cette formation politique à l’apaisement et au calme, du fait qu’ils sont tous dans une même direction qui est l’Union sacrée pour la nation que prône le chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo.

“ Si nous sommes là, nous allons batailler ensemble. Je pense que nous allons les aider, c’est plus une question d’affection politique, nous allons aider tous les membres du parti à batailler pour la libération de Vital Kamerhe. Nous sommes reconnaissants de l’encadrement reçu du président Kamerhe lorsque nous étions responsable de son parti politique en Ituri pendant plus ou moins 4 ans ” a t il dit.

Il appelle par ailleurs la population de soutenir le gouvernement provincial de l’Ituri pour le développement de cette jeune province.

C’est à la veille de l’annonce par Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe du retrait de leurs signatures de l’accord de Genève qui désignait Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition pour les élections de 2018, que Liévin Binwengi était entré en conflit avec sa hiérarchie.

Dans une interview diffusée sur plusieurs chaînes de radio, il avait publiquement invité le président de l’UNC à revenir à l’accord de Genève, ce qui lui avait valu l’exclusion de ce parti sur décision de M. Kamerhe lui-même.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Instagram
YouTube
YouTube
error: Content is protected !!