Archives

    La division provinciale des mines en Ituri fait face à de multiples défis dont notamment la non mécanisation de la quasi-totalité de ses agents.

    Le chef de cette institution qui s’est confié ce mercredi 28 avril 2021 à buniaactualite.com révèle que sur un total de plus de 890 agents, seulement 5 sont mécanisés.

    Shabani Kimareki regrette le blocage du processus de leur mécanisation alors que ça fait beaucoup d’années que ces agents travaillent sans toucher le salaire de la fonction publique.

    Nous n’avons que Cinq agents mécanisés qui sont payés par le gouvernement, qui touchent de l’argent de la fonction publique. Les autres, plus de 890 agents, ne sont pas payés sur l’ensemble de la province de l’Ituri ”.

    Il estime qu’avec le rapport de la dernière mission effectuée à Bunia par la ministre sortante de la fonction publique, la situation des agents de l’administration des mines en Ituri sera régularisée.

    Ça fait beaucoup d’années que les agents ne sont pas payés et nous les gérons avec de petites primes que nous réalisons de petites localement. S’ils vont dans des missions selon la loi, on compte sur des entreprises ou des sociétés minières ou des exploitants miniers réunis en coopératives pour assayer des borner leurs périmètres à leurs frais ”, a-t-il ajouté.

    Le chef de division des mines affirme par ailleurs qu’il travaille sérieusement en moralisant ses agents, les motiver et renforcer leurs capacités.

    Selon la même source, après la cartographie effectuée, 519 sites miniers ont été recensés à travers la province.

    deux agents ont été déployer par sites viables. De ces 519 sites, plus ou moins 270 peuvent être considérés comme viables et deux agents ont été déployés dans chacun d’eux.

    Pour équilibrer leurs mouvements, les agents sont envoyés périodiquement pour travailler pendant 3 mois sur le terrain.

    Shabani Kimareki a demandé au gouvernement congolais payer les salaires de ces agents au même titre que leurs collègues d’autres services pour qu’ils arrivent à booster le rendement de ce secteur.

    Constant Same Bagalwa

    Leave A Reply