Archives

    Sadiki Abubacar élu président UNPC Ituri(1er à droite) en compagnie de Christine Abeditho et Placide Ucircan.
    Photo inédite
    Les élections du comité provincial de l’union nationale de la presse du Congo, UNPC section de l’Ituri se sont tenues ce samedi 09 mars en ville de Bunia, dans la salle de l’hôtel Karibuni, sous la supervision de Benoît Kambere, secrétaire général de cette corporation, venu de Kinshasa pour la circonstance.

    Sadiki Abubacar Kambale, journaliste de radio Okapi, a devancé au deuxième tour son collègue Martial Kiza Byamungu avec 67 voix contre 46, devenant ainsi la nouveau chef de ce syndicat des journalistes en province.
    Le vainqueur sera secondé par Christine Abeditho de la radio Mont Bleu comme vice-présidente alors que Placide Ucircan de radio Merveille de Bunia sera désormais le secrétaire, secondé par Tibasima Bakahiga de la radio Umoja de Tchomia comme secrétaire adjoint.
    Sylvie Musoki de radio télévision Lobiko de Bunia sera la nouvelle secrétaire, aidée à ce poste par Aristote Kandadu de Geti dans le sud Irumu

    Commission de Discipline et éthique professionnelle est composée de Joska Kaninda de RMB, Mathieu Amboko, Maraeki Justin Joël de RTI, Abamba, Baseke Isingoma de RTNC, Desaba Valo Déogratias de RTNC et Eugedo Tambwe de radio Canal Révélation.

    Le collège des Commissaires aux comptes se compose quant à lui de Luc Malembe de buniaactualite.com, Abdul Lazo de la RTNC et Jacques Maniwa de RTS.

    Le nouveau comité qui a un mandat de 4 ans renouvelable une seule fois, remplace celui que dirigeait Jean Paul Basila et la remise et reprise entre les deux équipes pourrait intervenir dans les tout prochains jours.

    Plus d’une centaine de professionnels des médias ont pris part à cette activité, parmi eux certains venus de l’intérieur de l’Ituri, notamment des territoires d’Irumu, de Mambasa et de Djugu. Parmi les grands objectifs que s’est fixé la nouvelle équipe, il faut noter la nécessité d’assainir et redorer l’image de la presse en Ituri, longtemps ternie par la présence en son sein de quelques praticiens non formés et non habilités à exercer le métier.

    M. Sadiki se dit également déterminé à doter sa corporation d’un centre de presse qui sera construit à Bunia par des cotisations des journalistes eux-mêmes, avec l’appui de certains partenaires, notamment le gouvernement provincial et la Monusco.

    La Rédaction

    Leave A Reply