Archives

    Les députés provinciaux de l’Ituri n’ont pas reçu leurs subsides depuis l’avènement de l’état de siège, il y a plus de 9 mois.

    Récemment dans une déclaration rendue publique, ces élus ont invité le gouverneur militaire Luboya Nkashama à «cesser avec son gangstérisme militaire» en payant leurs subsides qu’il a “confisquées” selon eux.

    Abordant cette question lors du point de presse animé ce mardi 1er mars peu après son retour de Kinshasa où il avait été rappelé par sa hiérarchie, le patron de l’état de siège a fixé l’opinion par rapport à cette question.

    « Les députés provinciaux ne sont pas payés par la province, c’est le gouvernement central qui paye leurs émoluments. Par contre la province leur doit des subsides » a reconnu le Lieutenant-General Luboya Nkashama répondant à une question de buniactualite.com

    C’était avant de responsabiliser son prédécesseur qu’il accuse d’être à l’origine du blocage dans le payement de ces fonds dûs à l’assemblée provinciale.

    A l’en croire, son prédécesseur l’ex gouverneur Jean Bamanisa Saïdi, qu’il qualifie de “l’homme qui aime la Suisse” avait contracté 1 million de dollars de crédit dans une banque commerciale de la place au motif qu’il allait payer 4 mois de subsides des députés provinciaux.

    « L’homme qui aimait la Suisse avait payé seulement 4 mois dont le montant avoisinait 320.000 dollars. Les 680.000 dollars restants, je ne sais pas où il a mis ça » a-t-il expliqué.

    Estimant que le payement des députés provinciaux n’est pas prioritaire comme ces derniers reçoivent régulièrement leurs émoluments de Kinshasa, l’autorité provinciale a insisté sur le fait qu’il est tenu chaque mois de débloquer 50.000 dollars pour rembourser la dette de la banque.

    « Parce qu’ils avaient pris un crédit de 1 million de dollars, donc je suis obligé de rembourser chaque mois 50.000 dollars. Quand les députés arrivent ici, ils trouvent que je paye 50.000 pris par l’homme qui aime la Suisse, ils trouvent que c’est anormal ? » s’est-ils interrogé.

    Devant la presse, le chef de l’exécutif provincial a même avoué avoir porté plainte contre Jean Bamanisa à la demande des élus provinciaux qui veulent être remis dans leurs droits.

    De l’occasion, il a appelé ces députés à « arrêter de lui mettre la pression » car outre les subsides, ils reçoivent régulièrement leurs émoluments.

    Ou alors qu’ils s’adressant à « l’homme qui aime la Suisse » (entendez Jean Bamanisa Saïdi).

    A l’air aussi : Ituri: Bamanisa à Luboya: « votre mission n’est pas d’auditer la gestion du prédécesseur »

    Ituri: Luboya ira-t-il jusqu’au bout en traînant Bamanisa en justice ? (Analyse)

    Verite Johnson

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!