Archives

    Une séance à l’Assemblée Provinciale de l’Ituri ©photo Luc MALEMBE
    La session ordinaire de septembre 2018 s’est ouverte ce lundi 1er octobre à l’assemblée provinciale de l’Ituri à Bunia. Il s’agit de la dernière session budgétaire pour l’actuel organe délibérant et intervient dans un contexte électoral, où le peuple congolais ne jure que par le vote du 23 décembre prochain, date à laquelle le souverain primaire entend renouveler sa classe politique.

    Le doute plane sur l’avenir politique des membres de l’actuelle assemblée qui sont accusés d’inefficacité dans le contrôle de l’exécutif provincial. Plusieurs démarches parlementaires initiées sont toujours étouffées par certains députés membres de la majorité présidentielle.

    Cependant, dans son discours d’ouverture de ladite session, le président de cette première institution provinciale a émis le vœu de revoir plus de la moitié des anciens députés à la prochaine assemblée provinciale.

    « Nos voeux les meilleurs sont que plus de la moitié des anciens membres se retrouvent élus pour la continuité de l’oeuvre de la relance de notre chère province en planifiant de juguler les différents défis à relever qui bloquent le décollage effectif » à déclaré l’honorable Joseph Udaga Chora Jozo.

    Ces députés totalisent 12 ans cette année depuis leur élection en 2006, synonyme de deux mandats, suite à la non tenue des élections provinciales en RDC.
    La prochaine assemblée provinciale de l’Ituri aura au total 44 membres contrairement à l’actuelle qui ne compte que 30.

    Signalons que dans le même discours, cet élu du territoire de Mahagi a également passé en revue tous les points d’actualité en Ituri. Il a condamné l’insécurité, la spoliation des patrimoines mobiliers et immobiliers de l’État, le processus électoral et a salué l’avènement de la cour d’appel de Bunia.

    La Rédaction

    Leave A Reply