Archives

    Le parti politique front des nationalistes integrationnistes, FNI en sigle , cher à Floribert Ndjabu denenu à Makala pour des crimes commis en Ituri entre 1999 à 2004 lors de la guerre interethnique, condamne les cas des tueries perpétrés ce dernier temps dans les territoires de Djugu et de Mahagi.

    Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 13 juin dont une copie est parvenue à buniaactualite.com, tout en garantissant l’engagement de cette structure à soutenir les institutions du pays dans le combat contre les ennemis de la paix, ce parti politique appelle Monsieur Ngudjolo, considéré par l’armée à ce jour comme le Chef de bande du mouvement rebelle qui endeuille Djugu à déposer les armes.

    « FNI exige que monsieur Ngudjolo et toute sa bande déposent les armes et se rendent volontairement aux autorités politico-administratives au nom de paix à Djugu et qu’il dénonce de lui même ses complices tant au sein de l’armée que dans les communautés ituriennes » souligne le document.

    Ce parti appelle par ailleurs la population de l’Ituri à se désolidariser de ce groupe armé mais aussi la communauté Hema et Lendu à la cohabitation pacifique, faisant allusion à Jean Bamanisa Saidi de la communauté Hema et Shalo Dudu Martin, un Lendu, respectivement gouverneur et vice gouverneur de province qui gèrent actuellement l’Ituri.

    Ancien groupe de milice Lendu devenu parti politique après la pacification de l’Ituri en 2004, le FNI, parti membre de la coalition Lamuka, est implanté à Bunia et a concouru aux dernières élections législatives.

    La Rédaction

    Aucun commentaire

    Leave A Reply