Archives

    Les récentes attaques de hommes armés identifiés aux assaillants actifs dans les territoires de Djugu et de Mahagi, ainsi que les ADF opérant dans la région Tchabi au Sud du territoire d’Irumu ont occasionné la fuite de près de 20.000 déplacés internes, des déplacés qui vivent dans des conditions précaires, constate le député provincial Pascal Kakoraki.

    Dans une interview accordée à buniaactualite.com, cet élu du peuple s’inquiète des conditions de vie de ces personnes vulnérables dans les différents sites d’accueuil et plaide pour leur prise en charge.

    « Nous pensons qu’il est grand temps que les autorités compétentes et les humanitaires interviennent pour prévenir les différentes maladies surtout d’origine hydrique » conclut-il.

    C’est depuis début avril dernier que l’activisme des groupes armés s’est multiplié dans plusieurs coins de la province, les assaillants de Djugu ont intensifié leurs attaques, tuant plus de 70 personnes pendant que la milice FRPI et les ADF ont également poursuivi leur atrocités sur les populations civiles dans le Sud du territoire d’Irumu.

    La Rédaction

    Leave A Reply