Archives

    Mambasa, au-delà notamment des menaces des rebelles ADF, fait face à un autre phénomène depuis le début de l’année 2024 : l’abandon de bébés à la naissance. Deux cas sont déjà documentés jusqu’ici.

    Entre le désir au départ et le non désir, l’abandon d’enfants à la naissance s’invite à Mambasa, le plus grand territoire de la province de l’Ituri au nord-est de la RDC. Abandonner semble pourtant une décision difficile à prendre, une histoire pleine de souffrances. Mais ces femmes, deux jusqu’ici, sont très décidées, même si leur implacable détermination à mener à bien leur décision cohabite avec la plus extrême culpabilité.

    Le dernier cas (le deuxième), remonte au 20 janvier 2024. Un bébé garçon a été abandonné par sa mère quelques heures après son accouchement à la clinique Saint Valentin, située à Biakato dans la chefferie des Babila Babombi.

    Entre la méconnaissance, la peur, la crainte du jugement, la dénonciation, les difficultés financières ou sociales, cette femme de 20 ans, selon nos sources, a décidé de confier son nourrisson enfant dès la naissance à l’adoption.

    « Elle a fait comme si elle était partie se soulager, depuis lors elle n’est jamais revenue », confie ce mercredi 24 janvier 2024 une source administrative de la clinique Saint Valentin à buniaactualite.cd

    Le bébé est adopté (gardé) par une « maman qui s’est portée garante » après le communiqué diffusé dans une église locale. La singulière qui a abandonné son enfant prétendait habiter à Bubali, un des quartiers de Biakato.

    Elle n’a ni suivi la consultation prénatale dans la structure sanitaire où elle est allée, ni accouché d’urgence sans aucune compagnie (quelqu’un pour prendre soin de lui).

    Un acte que condamne l’activiste des droits humains John Tsongo qui parle d’un deuxième cas depuis le début de l’année 2024.

    Il appelle les femmes et les jeunes filles au bon sens tout en plaidant pour la poursuite judiciaire des auteurs pour « mettre fin à ces abus devenus répétitifs dans la région ».

    Verite Johnson

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!