Archives

    Dans son dernier rapport publié ce mercredi 15 septembre 2021, l’organisation américaine de défense des droits de l’homme affirme que l’armée congolaise a utilisé dans ses opérations contre les ADF, un groupe de Banyabwisha, ces immigrés Hutu d’expression rwandaise dont les origines demeurent controversées, arrivés dans le sud du territoire d’Irumu à la recherche des terres arables.

    “ Selon des informations crédibles, les troupes congolaises ont récemment utilisé des membres de la communauté Banyabwisha du Nord-Kivu, peu après qu’ils aient déserté les ADF, comme combattants auxiliaires contre les ADF dans la région de Tchabi en Ituri ” écrit Human Rights Watch dans ce document parvenu à buniaactualite.com

    Cette ONG invite les autorités congolaises à “ enquêter de toute urgence sur l’utilisation des forces auxiliaires et démobiliser tout ancien combattant ADF ”.

    L’armée loyaliste n’a pas encore réagi à ce rapport.

    Arrivés dans les chefferies de Bahema Boga et Banyali Tchabi où ils ont acquis des concessions pour l’agriculture, les Banyabwisha se sont par la suite allié aux rebelles ougandais de l’ADF, responsables de plusieurs massacres contre les populations civiles dans cette partie de l’Ituri, frontalière de Beni au Nord-Kivu.

    Du coup, les relations avec la population locale se sont détériorées, plusieurs notabilités de la province de l’Ituri n’ont pas cessé d’appeler à la relocalisation de ces sujets Hutu qui réclament être venus de Rutshuru et Masisi au Nord-Kivu.

    La Rédaction

    Aucun commentaire

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!