Archives

    Au-moins 300 veuves des militaires ont échangé à Bunia ce mercredi 23 Novembre 2022 avec le gouverneur militaire, entouré des membres du comité provincial de sécurité pour lui présenter leurs doléances. Des échanges qui semblent déjà prometteurs.

    Ces femmes, dont la majorité ne recevait plus le solde de leurs époux décédés sous le drapeau national, se sont indignées auprès de l’autorité provinciale qui commande aussi les opérations militaires pendant cette période de l’état de siège. Elles ont également soulevé plusieurs autres difficultés.

    A ces doléances, le lieutenant Général Luboya N’Kashama Johnny a promis de s’impliquer pour notamment trouver solution aux problèmes de ces veuves. “ Il faudrait qu’il ait un contact direct pour rassurer des braves dames ”, a laissé entendre le patron de l’Etat de siège en Ituri.

    Satisfaction du côté des hôtes du jour qui se disent être rassurées de la promesse de l’autorité provinciale.

    « Nous sommes émues de joie car nos multiples problèmes vont bientôt trouver solution. Par exemple, depuis la mort de mon mari, je n’arrivais pas à recevoir son solde », révèle l’une d’entre elles, se confiant à buniaactualite.cd

    Lors de cet entretien à l’esplanade du gouvernorat de province, chacune de ces femmes a bénéficié d’un pagne, des vivres et une enveloppe de la part du gouvernorat.

    Il sied de signaler que la région militaire de l’Ituri compterait plus de 1800 femmes veuves des militaires et qui généralement ne reçoivent pas le solde de leurs époux.

    Constant Same Bagalwa

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!