Archives

    La situation sécuritaire reste préoccupante en Ituri, province de l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) sous état de siège depuis plus de 2 ans. Une série d’attaques armées a fait 56 morts en trois semaines dans le territoire de Mambasa.

    Le 15 décembre, des hommes armés, identifiés par des sources locales comme ADF, ont attaqué le village de Masange dans la zone de Mandima, tuant 11 civils.

    C’est ce qui rapporte le dernier rapport de l’OCHA RDC produit en collaboration avec ses partenaires humanitaires.  Rendu public le 27 décembre, il couvre la période du 1er au 16 décembre 2023.

    Ce rapport est produit par OCHA RDC en collaboration avec les partenaires humanitaires.  Il couvre la période du 1 er au 16 décembre 2023.

    Le 04 décembre, dans la même zone, 9 autres civils ont été tués aux côtés des maisons détruites et des biens pillés.

    Entre le 25 novembre et le 15 décembre globalise ce document consulté par buniaactualite.cd, au moins 56 civils ont été tués dans des attaques armées contre les populations civiles à Mandima, selon des sources humanitaires. Ces attaques ont également poussé au moins 10 500 personnes à fuir vers des villages voisins et vers la province voisine du Nord-Kivu.

    Mambasa est l’un des territoires qui accueillent un grand nombre de déplacés. Environ 102 000 personnes déplacées y vivent d’après des données des humanitaires.

    Rédaction

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!