Archives

    Des militants Filimbi manifestant devant la salle des plénières de l’assemblée provinciale de l’Ituri.
    Photo / Jean Loika
    Les militants du mouvement citoyen Filimbi ont observé ce vendredi 22 février un seat-in devant la salle des pleniaires de l’assemblée provinciale de l’ituri pour dénoncer ce qu’ils qualifient « d’imposition du choix du futur Gouverneur de province aux députés provinciaux par une famille politique » en citant nommément le FCC.

    Sur leur banderole on pouvait lire « Stop au dauphin d’Autsaï, Ituri apartient aux congolais » faisant référence à Médard Autsaï Asenga, cadre du PPRD qui dans une déclaration faite à la presse, avait menacé les députés FCC d’invalidation au cas où ils ne choisissaient pas le candidat de cette famille politique.

    « Nous disons non à la déclaration de l’honorable Autsaï, on en a assez du mal, il fut gouverneur mais il n’a rien apporté à l’Ituri. De deux il a accompagné l’ex gouverneur Abdallah Pene Mbaka qui lui aussi n’a rien laissé si ce n’est qu’un chantier au niveau du gouvernorat. C’est ainsi nous voulons un changement total et non l’imposition. Que le prochain gouverneur soit quelqu’un qui va se soucier des besoins de la population iturienne » a déclaré Augustin Malo, coordonnateur de ce mouvement citoyen, interrogé par buniaactualite.com

    Le Frond commun pour le Congo, FCC trouve sans fondement l’activité de Filimbi. Selon Ezechiel Nsekalayi, l’un des communicateurs, les élus provinciaux ont aussi une conscience.

    « Cette déclaration n’angage en rien le FCC, nous avons notre ticket et nous savons bien que les députés issus du FCC vont voter pour notre candidat ; et s’il arrivait que notre candidat échoue, la faute n’ecomberait à aucun député du FCC. Nous demandons au mouvement citoyen Filimbi de ne pas troubler l’ordre public parce-que les deputés provinciaux sont des responsables et des citoyens congolais comme nous tous » a-t-il indiqué.

    La Rédaction

    Leave A Reply