Archives

    Quelques leaders communautaires ayant organisé une marche réprimée par la police en date du 08 août dernier en vue de protester contre la persistance des tueries dans les territoires de Djugu, Mahagi et Irumu, ont déposé une plainte ce vendredi au bureau de la Monusco en Ituri.

    Il est reproché à la police nationale congolaise plusieurs cas de dérapages perpétrés non seulement contre les manifestants mais également contre les déplacés de Djugu hébergés au site de l’ISP à Bunia.

    Interdite par les autorités, la marche avait été violemment dispersée avec des tirs de gaz lacrymogènes suivi d’une pénétration au camps des déplacés où d’importants dégâts matériels et humains avaient été dénoncés par la société civile.

    A travers la Monusco, les plaignants espèrent atteindre « la cour internationale des droits de l’homme » ou même la cour pénale internationale CPI envue d’obtenir des poursuites contre les responsables de la PNC.

    La Rédaction

    Leave A Reply