Archives

    Trois mouvements et organisations citoyennes notamment Nouvelle génération pour la RDC, Ambassadeurs de bonne volonté et l’association pour l’encadrement des jeunes en Ituri ont adressé une requête au procureur général prêt de la cour constitutionnelle pour dénoncer des « pots de vin » pendant les éléctions senatoriales du 15 mars dernier.

    Dans cette correspondance parvenue à buniaactualite.com, ces mouvements et organisations prétendent avoir des preuves de corruption entre candidats sénateurs et députés provinciaux, sans donner plus de détails, évoquant la confidentialité.

    « Nous demandons qu’il y ait traçabilité des éléctions et que les coupables des actes immoraux soient punis. Avec les preuves que nous avons, je crois qu’il faut des poursuites judiciaires et nous continuons à documenter suffisamment le dossier pour que les actes d’antivaleur puissent quitter notre société « a déclaré Sylvain Agenrwoth, l’un des leaders de ces organisations.

    Cette déclaration tombe quelques temps seulement après la décision de Président de la république, Félix Tshisekedi Tshilombo qui a suspendu ce lundi 18 mars, après une réunion interinstutitionnelle , l’instalation des sénateurs récemment élus et le report sine die de la date de l’éléction des Gouverneurs et Vice-gouverneurs. Au même moment il a instruit le Procureur général de la république d’ouvrir une enquêtes sur des allégations de corruption qui ont émaillé ce dernier scrutin.

     

    La Rédaction

    Leave A Reply