Archives

    Depuis la matinée du lundi 05 decembre 2022, la tension est restée « vive » dans la région de Soleniama, entité du territoire d’Irumu, située au Nord de la ville de Bunia. La matinée de ce mardi 06 decembre, la situation semble prendre une tournure « inquiétante ».

    Dans un échange téléphonique avec buniaactualite.cd aux environs de 8h, heure locale, le chef de la chefferie de Baboa Bokoe confirme cette situation « confuse » et rapporte qu’il y a eu déjà 2 morts enregistrés depuis la nuit du lundi.

    Nous avons alerté les services de sécurité mais le déploiement militaire n’est toujours pas visible. Nous ne savons plus quoi faire face à cette situation. Ça risque de se dégrader davantage si les autorités ne font rien ”, s’inquiète cette autorité coutumière.

    Tout serait parti d’une dispute au tour d’un gisement d’or qui serait découvert dans une parcelle d’un habitant de la place.

    C’était une dispute par rapport à un trou de carrière pendant qu’un habitant était entrain de creuser le trou de toilette. Nous avons tout fait pour calmer la tension, j’ai aussi donné le rapport à la hiérarchie. Un trou de latrine qui contiendrait de minerai ”, explique le Chef Lemis Zorabo.

    Aux environs de 09h, heure locale, des coups de balles ont retenti dans cette entité périphérique du chef-lieu de la province de l’Ituri. Des habitants vivant vers Mudzipela, Kasegwa, Bembey ou encore Bigo (Bunia) sont sous panique.

    Je suis allé récupérer d’urgence mes enfants de l’école. Il faut prendre des précautions. On ne sait pas jusqu’où cette situation peut aller ”, s’est confié un parent dans cette partie de la ville de Bunia.

    Dans l’entretemps, dans cette région de Soleniama un pillage systématique est notifié depuis la journée de lundi, même jusqu’à ce mardi, rapportent des sources locales. Suite à cette situation confuse, de nombreux habitants de cette entité et même de la périphérie de Bunia se sont déplacés et continuent à se déplacer vers des coins estimés « sécurisés ».

    Aucune circulation allant de Bunia vers Iga-Barrière en passant par centrale Soleniama n’est possible. La RN 27 est donc restée coupée à cet endroit.

    L’administrateur militaire du territoire d’Irumu que notre rédaction a tenté de joindre à plusieurs reprises pour faire une mise au point sur cette situation n’est pas encore joignable.

    Outre le chef de la chefferie de cette entité , aucune source sécuritaire de la ville de Bunia, du territoire d’Irumu ou encore de la province de l’Ituri ne s’est encore prononcée sur cette situation. Mais aux dernières nouvelles, des militaires FARDC se seraient déjà déployés sur place pour maîtriser la tension, dans une entité où des miliciens FPIC auraient pris d’assaut.

    Janvier Bamunoba

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!