Archives

    Maître Jean Bosco Lalo, qui a coordonné la société civile de l’Ituri pendant 10 ans, s’est présenté comme candidat Gouverneur aux élections attendues d’ici le 10 avril selon des sources de la CENI.
    Se considérant comme un « vrai fils de l’Ituri » pour y avoir évolué et vécu, il affirme être celui qui « maîtrise » le mieux les grands dossiers politiques, sécuritaires, économiques et socioculturelles de sa province.

    Dans une interview exclusive accordée à buniaactualite.com, ce juriste et activiste, actuel président national du conseil de l’apostolat laïc catholique, CALCC, explique que sa candidature a été déposée pour dire « non » à l’imposition d’un Gouverneur de l’Ituri, chose qu’il a toujours décrié car cela profite souvent à des « mains extérieures » selon ses termes, au détriment des fils et filles de sa province qui continuent à croupir dans la misère malgré les énormes richesses potentielles que regorge l’Ituri.
    Après le démembrement de l’ancienne province orientale, M. Lalo qui a vu l’Ituri être herigée en province autonome, s’est engagé dans un contrôle citoyen sans complaisance sur la gestion du premier Gouverneur Abdallah Pene Mbaka avec qui il a eu plusieurs accrochages, allant jusqu’à exiger son départ.

    Il promet « apporter le changement » dont la province a besoin, au vue de sa « riche expérience socio-professionnelle, évoquant ses 15 ans passés à la société civile, position qui l’a permis de fouler le pied dans chaque coin de la province, ce qui constitue selon lui « un atout » qu’il compte faire valoir devant les électeurs, que sont les députés provinciaux.

    « Il n’y a pas de magie à faire pour décoller cette province comme cela est très attendu par notre population » confie-t-il, avant de conclure « avec une dose de bonne volonté et une détermination, ce qui est d’ailleurs mon cheval de bataille, on va y arriver »

     

    La Rédaction

    Leave A Reply