Archives

    Après la toute première attaque menée par les miliciens de CODECO dans le secteur de Ndo en date du 27 août dernier, le député provincial Jean Bosco Assamba appelle les gouvernements tant national que provincial à plus de sécurité pour le territoire d’Aru.

    Pour cet élu de la ville de Bunia en séjour dans cette entité située à l’extrême nord-est de la RDC, à la frontière entre l’Ouganda et le Soudan du Sud, le secteur des Ndo accueille à ces jours, plus de 10.000 déplacés de guère venus des territoires de Djugu et Mahagi, mais aussi des réfugiés Sud soudanais.

    Pour cela, tout Aru mérite une sécurité totale car c’est le seul territoire qui était calme jusque-là.

    « J’étais satisfait du déploiement des FARDC sur la ligne frontière avec le Sud Soudan, ça montre déjà la volonté du gouvernement. Mais une sécurité sur l’ensemble d’Aru et l’Ituri serait une solution durable » a-t-il indiqué au cours d’un entretien avec un reporter de buniaactualite.com

    Profitant de ses vacances parlementaires, le député Assamba Angaika séjourne à Ariwara, dans le territoire d’Aru depuis quelques jours.

    JC Cazuar Enga

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!