Archives

    Quelques notables de la chefferie des Andisoma en Ituri, qui se sont entretenus avec buniaactualite.com n’ont pas caché le souhait de voir leur entité, d’où les chinois cambriolés exploitent de l’or, recevoir une part des 12 lingots saisis par les services de sécurité, qui ont réussi à mettre la main sur le groupe de suspects ayant causé la mort lundi dernier, de deux personnes.

    Le chef de chefferie de cette entité qui dit suivre la situation de près, promet réunir bientôt son comité de suivi des activités minières pour examiner le dissier et faire connaitre leurs revendications. Mais déjà, il indique que son entité ne gagne rien de l’exploitation des chinois qui pullulent dans toutes les rivières.

    Sur les réseaux sociaux, les jeunes ressortissants de cette contrée sont très critiques.

    « Une pauvreté volontaire à Nyankunde » écrit Dudu Saliboko, avant de poursuivre: « ma question est: sur les 12 lingots d’or, quel pourcentage ils ont laissé à ma chefferie des Andisoma ? » s’interroge-t-il.

    Des exploitants chinois sont présents dans sur quasiment toutes les rivières de cette partie du territoire d’Irumu, la société civile locale a plusieurs fois décrié leurs méthodes d’exploitation qui font usage des produits chimiques à la longue nuisibles à l’écosystème.

    La Rédaction

    Leave A Reply