Archives

    Le gouverneur militaire de l’Ituri durant cette période de l’état de siège a ordonné ce jeudi 10 février 2022 l’arrestation de 7 militaires de la garde spéciale pour la sécurité présidentielle GSSP accusés de profanation et mutilation des cadavres.

    En effet dans une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux, on pouvait voir ces militaires de l’armée loyaliste engagés dans les opérations, entrain de mutiler, exhiber la tête d’un milicien de CODECO tué durant les combats.

    Un acte jugé “d’inacceptable” par le Lieutenant-General Luboya Nkashama Johnny, car ceci viole les règles d’engagement et de comportement sensés être observées par une armée loyaliste, professionnelle et surtout par des militaires appartenant à une unité d’élite.

    « Durant les opérations, vous avez pris le corps d’un ennemi déjà neutralisé, vous avez fait ce qu’on appelle mutilation. Ceci ne peut être toléré dans une armée. Le corps d’un ennemi déjà neutralisé doit être respecté » a dit le chef de l’exécutif provincial dans des propos recueillis par buniaactualite.com, il s’adressait aux 7 soldats arrêtés.

    Les suspects ont par la suite été mis à la disposition de la justice militaire pour qu’ils répondent de leurs actes conformément au règlement.

    La Rédaction

    Leave A Reply

    error: Content is protected !!