Archives

    L’association d’appui à la Paix, Réconciliation et Promotion de l’Enfant GAPRPE en sigle, a sensibilisé une cinquantaine de jeunes de la région de Muhito en chefferie de Baboa Bokoe dans le territoire d’Irumu (Ituri) sur leur rôle à jouer dans la résolution pacifique des conflits et le vivre ensemble pendant les conflits armés en Ituri.

    L’occasion pour le coordonnateur provincial de ladite association Père Ndjabba Lodda Joseph innocent, des pères carmes explique avoir organisé cette formation par rapport au contexte sécuritaire que traverse la province de l’ituri.

    L’insécurité perdure presque depuis quelques années et fait que les membres des différentes communautés ne collaborent pas. Avec toutes les conséquences que cela apporte, la cohabitation pacifique devient difficile entre les communautés qui vivaient déjà ensemble. Les gens ne peuvent plus se déplacer d’un village à l’autre, d’une cité à l’autre et aussi la pauvreté commence à élire déjà domicile au sein de la communauté tout cela parce que les membres des différentes communautés n’oeuvre pas ensemble pour améliorer les conditions de vie. C’est comme ça que nous avons pu initier ce petit projet de formation des jeunes leaders qui ont certaines responsabilités dans la communauté pour qu’à leur tour qu’ils puissent pérenniser les acquis de notre formation, qu’ils soient capable justement de sensibiliser d’autres personnes, d’autres jeunes pour la cohabitation pacifique surtout pour résoudre de manière pacifique les conflits ”, a-t-il expliqué dans des propos recueillis par buniaacualite.cd

    Le chef de la chefferie de Baboa Bokoe, Zorabo Lemi Jonas salue cette initiative de l’association GAPRPE, cependant il a demandé à sa population de capitaliser le vivre ensemble et la cohabitation Pacifique.

    Pour sa part, Seliabo Sezabo le président des jeunes du groupement Batale, situé à plus au moins 12 kilomètres au Nord de Bunia, a remercié l’organisateur de ladite activité. Selon lui, cette formation est venue renforcer certaines connaissances qu’il possédait auparavant. “ j’irais à mon tour relayer les messages de paix dans nos communautés ”, a-t-il promis.

    A titre de rappel, l’association Groupe D’appui à la Paix, Réconciliation et Promotions de l’enfant GAPRP, est une association des volontaires. Elle prévoit dans son agenda mener plusieurs activités qui entrent dans le cadre de la paix en province de l’ituri.

    Jonathan Bavonga

    Leave A Reply