Archives

    La tension était vive l’après-midi du mercredi 6 décembre 2023 entre certains jeunes et la MONUSCO à Banyari Tchabi dans le territoire d’Irumu en Ituri. En effet, des jeunes de Banjingi du groupement Baley soupçonnaient cette mission onusienne d’avoir « arrêtés deux suspects et les ramenés dans leur base ».

    Curieux, ceux-ci ont suivi le cortège de la MONUSCO jusqu’à la base. Un jeune serait blessé dans les altercations entre ceux-ci et des éléments des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) venus en intervention, note la société civile locale.

    Selon la population, la MONUSCO a pris deux personnes inconnues et les a protégées dans leur camp. Au cours de ces événements, un jeune de 21 ans a été blessé par le couteau de l’arme d’un militaire FARDC qui était à côté de la MONUSCO. Les jeunes se sont mobilisés pour venir entourer le camp de la MONUSCO ”, explique Faustin Brazza qui appelle la MONUSCO à trouver « un bon mécanisme de collaboration ».

    Du côté de la MONUSCO, le chef du bureau se limite à parler de « manipulation » tout en appelant la population au calme et la vigilance.

    Karna Soro, reconnaît que la mission onusienne fait parfois face à « certaines personnes qui essaient d’instrumentaliser pour dévier l’opinion en véhiculant des mauvaises informations».

    Nous appelons la population au calme. Tout le reste n’est qu’une manipulation”, dit-il à nos confrères de la radio onusienne.

    Sur place dans la région de Tchabi, la MONUSCO, partenaire du gouvernement congolais, appuie et facilite la tenue des dialogues entre des différentes communautés. Dans la même région, note Soro, chef du bureau de la MONUSCO en Ituri, cette mission onusienne va fiancer la construction d’un poste de la police et rénover la maternité de l’hôpital de Tchabi.

    Rédaction

    Leave A Reply