Archives

    Une nouvelle exaction a été perpétrée dans la soirée du mardi 13 decembre par des rebelles ougandais des forces démocratiques et alliées (ADF) au village Ndalya, en chefferie des Walese Vonkutu, à plus de 60 km au sud du centre de komanda dans le territoire d’Irumu.

    Au mois 10 civils, dont deux femmes ont été tués lors de cette incursion meurtrière. A cela s’ajoute deux maisons et une moto réduites en cendres, rapportent ce mercredi 14 décembre, des sources de la Convention pour le respect des droits de l’homme (CRDH).

    D’après Christophe Munyanderu, coordonateur de cette structure citoyenne, c’est grâce à l’intervention des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) que les dégâts ont été limités.

    Par ailleurs, cet activiste des droits humains déplore cette unième bavure de l’ennemi sur des paisibles citoyens. M. Munyanderu dit « regretter » la résurgence de l’insécurité dans le sud du territoire d’Irumu où d’ailleurs sont installés des éléments des forces conjointes FARDC-UPDF.

    Depuis le bombardement d’un campement de ces terroristes près de Boga, dans une région limitrophe entre les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, le 11 décembre 2022, plusieurs villages sont successivement attaqués par ces ennemis del a paix qui sont, vraisemblablement, en débandade.

    La rédaction

    Leave A Reply