Archives

    Suite aux récents affrontements entre des éléments de la milice FPIC à ceux de la FRPI, plus de 3700 personnes se sont déplacées à travers la chefferie des Andisoma dans le territoire d’Irumu en province de l’Ituri, rendant difficile la reprise des activités scolaires.

    Plus de 469 ménages de milieux environnants ont pris la direction de Nyakunde, chef-lieu de ladite chefferie, plus de 287 autres vers la ville de Bunia, capitale provinciale.

    Des statistiques livrées ce mercredi 14 septembre à buniactualite.cd par le bureau de coordination du comité pour le développement des initiatives locales, une ONG basée dans cette partie.

    À en croire son coordonnateur, Maître Étienne Mwere, cette situation freine la rentrée scolaire pour l’école primaire Kombokabo. Même inquiétude du côté du groupement Baviba dans la chefferie des Walendu Bindi. Là, la société civile locale parle d’au-moins 4 écoles qui ont du mal à fonctionner suite aux difficultés d’ordres infrastructurelles et les récents affrontements entre les deux miliciens voisines, le cas de Singo Mango.

    Pour rappel, des miliciens FPIC dits Chini ya Kilima et FRPI se sont affrontés entre les 5 et 08 Septembre de l’année en cours après le cas de juillet dernier. Jusqu’à ce jour, aucun bilan des récents affrontements n’a été rendu public.

    Verite Johnson

    Leave A Reply